Guy Teste, poèmes à Cy Twombly

Guy Teste, 3 poèmes à Cy Twombly.

1) retenir

les lignes rousses de la main

pour quelques instants

entre ombre et cendres

sous des amas de brindilles

mots peut-être à lire

plis précieux

fuselant l’une à l’autre

les parallèles

***

2) incisif et digital

cependant bien dans la forme

comme un vent léger

pourtant intarissable

quête sa source

grain à grain détourné

le voulu se perd

aux limites incertaines

du désir

***

3) ainsi le timbre grêle

  d’une gare matinale

  fissure le temps

 et souvent le bocage

 au sein de l’opacité

 nuit désirée malgré tout

 à l’issue d’un jour sans hâte

 injonction porteuse de lumière

 hors les murs

                        Trois extraits de Entre Taire et Brûler  (éditions G&g).

 

3 Réponses à “Guy Teste, poèmes à Cy Twombly”

  1. desbois dit :

    parler est porteur de lumière
    ouvrons les portes du voile du palais

  2. desbois dit :

    le corps a des pixels…
    METTONS DES HERBES FOLLES DANS LES PIXELS

  3. desbois dit :

    FIN D’UNE PREMIERE LEçON DE vIE

Laisser un commentaire