• Accueil
  • > Archives pour février 2008

Archive pour février 2008

Vendredi 1 février 2008

                               Suite 

…quelle recherche pour ce jour

et quels pas sur la plage en hiver

le temps est à venir et dans son singulier

traine vague après vague de sablier les êtres

racines

                     abandon

bois secs 

                de tous les sels

                                              08/01/2008

…et ce remue ménage dans les secrets

le divulgué en général

transparence des uniformes

transes

             parents

                          amours nues

vieux trompe l’oeil de plafond

ça, jadis, dans les hôtels

et les miroirs ?

                             de quels ?

ce que tu cherches au moins galet

tout sable écarté

lisse

comme l’errance  

                  

                                                21/01/2008

 … de ça tout convaincu dans le silence

un pas étrange du savoir ne dit recherche qu’en sa nuit

des dates

                   des accords

                                            des images

la demande des archivistes

un passage de vides et de liens sur des pages et des pages

ce qu’il faut laisser dire pour un naufrage de papier

pélerinage de cordes

                                           de temps lisses

ou lys  

             …fleur s’attarde 

                                            nos rêves

passée du passé

                                   passées des passés…

…inventent une archéologie de suites  sentes des profondeurs  terrain

et ce cadran solaire du songe quand tout crédit s’effondre et crise dans l’explosion du jour et de l’exil…

…dit : »…c’est  fleur d’enfants morts… »

et tu entends Gustav Mahler…

  

                                               25/01/2008

 …dit encore: »… il y aura milliers de pages et des milliers

après passage et mort pilon… »

moulins de rangs et plus

                                               s’attardent aux chiffons

froissés d’alpha et parchemin

                                                     trafic du toucher

où te pense

                         autre écart

un pas      

                …lumière à l’infini

ce tout, que tu ne cherches pas.

  

                                                 31/01/ 2008

incertain d’heure

le jour précisément qui se découvre à peine

volets clos

                       une erreur de lumière les rideaux le chat en jeu des laines et des soies

le monde dans un souffle

ses origines…

 s’y perdre

           « …elle aurait bien voulu mais l’inconnu… »

fable

               toute rivière et tout feuillage

                                                                    le toi son

elle aurait bien voulu

                                    comme au retour d’un long voyage

ou de l’errance dans la ville 

un « …oui, je veux bien, oui… » inoubliable en fin des temps

dans l’attention de l’attention

murmure sans doute dit d’avenir

comme on annonce une oeuvre ou sa légende loin

ritournelle et silence avant suite des variations… 

                                                                        G.Fournaison