Archive pour mars 2010

Deux poèmes de Marie Florence Ehret

Mercredi 17 mars 2010

1)

La liberté est noire
comme le visage de mon amour
Blanche comme le visage de mon amour
Ivoire comme le visage de mon amour
Brune pâle rose ébène
La liberté sans l’amour
n’a plus de couleur

2)

Comment vivre à vingt ans
si l’avenir est sans promesses?
Comment vivre à vingt ans
si le futur a un couteau caché dans le dos
Comment vivre à vingt ans
si le présent est bordé de misère

Comment vivre à trente ans
avec seulement deux bras
et deux yeux
et un corps plein
de blessures ignorées?
comment vivre à trente ans
au milieu d’une guerre de robots?

Comment vivre en humain
dans un monde qui en a oublié
le cheminement
Comment vivre
sans vieillir?

Marie Florence Ehret